Au fond, je voulais un chien-loup irlandais. J‘en avais rêvé. Ou alors j‘y ai pensé. Un grand chien gris dormait devant mon lit. Quand je me suis réveillée, le rêve était si réel que j‘ai regardé devant mon lit avec soin afin de ne pas perturber le chien en me levant !

Heureusemnt je l’ai racconté à mon amie, car elle est maintenant témoin de cette histoire; sinon tout le monde me prendrait pour une folle. Finalement, il s’agissait juste de ce que j‘ai rêvé de ce grand chien gris.

Six semaines plus tard, mon Hovawart est décédé subitement et j‘ai fait connaisance soudainement et de façon inattendue de Lugh, mon premier Deerhound (2008). Il avait un an et demi, je l'ai vu dans les yeux et je savais qu'il devait être un Deerhound écossais, et pas chien-loup irlandais. Deux années plus tard (en 2010), également Llyr, son demi-frère s’installait chez nous. J‘ai appris qu'un seul Deerhound doit sans doute se sentir très seul, parce que Lugh était plein de joie, émouvament patient et prudent avec le petit. Dans les temps qui ont suivi j’ai appris beaucoup de choses sur les Deerhounds. Surtout, j‘ai appris beaucoup de choses sur les caractéristiques uniques de cette race, à la fois sur leur caractère ainsi que leur santé, de ce dont les  Deerhounds ont besoin pour leur santé et leur bonheur, tous ce qui concerne les soins et l'alimentation, comment je peux former mon oeil pour voir d‘énormes écarts, la démarche, la texture du poil, la couleur des yeux, les oreilles, les pattes, la substance et toutes les choses que je veux voir et savoir, et qui je peux contacter si j‘ai des questions. On a toujours des questions et l'apprentissage ne s‘arrête jamais.

J’ai fait connaisance avec des éleveurs de Deerhound, et je voudrais bien profiter de cette occasion pour faire part de mes remerciements pour le soutien de la "famille du Deerhound“ qui parait évident presque partout dans le monde.

En 2012, j‘ai voyagé en Australie et rencontré ma chère amie Glenda Danger (Kennel Bhealaich) et beaucoup d'autres australiens éleveurs de Deerhound. Izzie, qui était à ce moment là un Bhealaich Deerhoundh de 4 moins, m'a accompagné vers l'Allemagne, et maintenant notre meute de Deerhound se compose de trois „personalités“ de Deerhound.

En 2013, le „Randaliyn´s“ Scottish Deerhounds a été officiellement reconnu  par la FCI, le VDH et DWZRV.

Le nom "Randaliyn`s» est originaire de l'islandais (Nom de femme: Randalin = La robe fleurie / rayée). Ma deuxième passion est les chevaux d‘Islande (Lif, 7 ans et Funi, 29 ans), ainsi que les Deerhounds une race très ancienne.

Pour ceux qui ont vécu l’experience de vivre avec des Deerhounds écossais et des chevaux d‘Islande ensemble, on ne peut pas s’empêcher de penser que ces deux «vieilles âmes" se reconnaissent immédiatement.

Votre visite sera la bienvenue (après annonce de la visite par téléphone)!

Le site est encore en construction et sera bientôt complété. Par conséquent, certains boutons ne fonctionnent pas.

Ines Rohm